Azure IOT : et si vous implémentiez simplement la vision dans vos projets ?

Microsoft a récemment lancé Azure Percept, une plateforme simple d’emploi et sécurisé qui facilite la création de solutions de type edge computing nécessitant de l’intelligence artificielle. Pour rappel, l’edge computing consiste à traiter les données en périphérie du réseau, c’est-à-dire près de la source de données elle-même et non pas de façon centralisée sur des serveurs, généralement dans le cloud. Outre le temps de réponse, on gagne en charge réseau et en autonomie.

Avec Azure Percept Il est ainsi possible de démarrer rapidement ses POCs (Proof Of Concepts) grâce à un hardware qui s’insère rapidement dans Azure AI et Azure IOT Services. Comme les autres IoT services, percept est un mélange de matériel et de sofware qui tire parti du cloud. Les développeurs hardware ont ainsi la possibilité d’utiliser les composant Microsoft dans leurs propres devices, tout en ajoutant leurs propres fonctionnalités. Percept, comme le précise le titre de cet article, est dédié à la vision et à la reconnaissance.

Microsoft propose le développeur kit à partir de 349$ auxquels il faut ajouter 79$ si l’on souhaite un capteur audio. Percept embarque une puce Intel Movidius Myriad dédiée au machine learning et aux réseaux de neurones dédiés à la vision. Cette puce soulage l’environnement processeur ARM-64 bit de 4 cores, 4GB de RAM et 16GB de stockage. L’ensemble propose une connectivité Ethernet, le Wifi ou blutooth.

Microsoft créé Mesh et pousse la réalité mixte à un niveau incroyable

Qui n’a jamais rêvé de l’holoportation ? Microsoft a créé un nouveau mode de télétravail qui permet au équipes de collaborer ensemble et de se voir, par avatar interposé.

Joindre la puissance de la réalité mixte, avec l’Hololens, avec les possibilités d’immersion de la réalité virtuelle tout en intégrant la capture de l’individu est désormais possible, le tout avec Azure en toile de fond. C’est impressionnant, c’est puissant et c’est fondamentalement à tester

Voir la suite

Il revit des instants avec sa femme décédée grâce à la réalité virtuelle

Si le sujet est philosophiquement et psychologiquement discutable pour des raisons d’éthique ou d’impact sur l’individu, certains ont déjà tranché. La réalité virtuelle peut permettre de revivre des instants, ou en créer de nouveaux, avec des êtres disparus. Pour peu que ceux soient modélisés en 3D, que l’on prenne soin d’adapter leurs mouvement, postures, tenues mais également voix, et les retrouvailles sont plus que saisissantes.

C’est exactement ce qui arrive à cet homme dans la vidéo ci-dessous. Il a fallu plus de 6 mois à cette entreprise coréenne pour rendre cette prouesse possible, en prenant soin de faire intervenir une actrice pour que les mouvements et la voix soient adaptés. L’homme a pu revoir sa femme devant ses enfants émus et a pu, selon la société, faire son deuil.

Des chaussures pour la VR

La réalité virtuelle est en pleine croissance. Et si les constructeurs ont fortement améliorés le rendu visuel, il y a des pans entiers rigoureusement indispensables qui sont encore manquants. Il y a l’odorat, l’haptique c’est-à-dire le toucher et la kinesthésie, c’est-à-dire la perception du placement du corps dans l’espace qui nécessitent d’être améliorés.

Ici, c’est une idée particulièrement intéressante, comment laisser l’utilisateur se déplacer dans une large surface virtuelle. Jusqu’à maintenant la réponse la plus connu est de permettre la téléportation virtuelle ; l’utilisateur choisit une zone avec sa manette, clique sur un bouton et se téléporte. Cette solution n’existe pas dans la vie réelle et est bien évidemment un pis-aller pour le développeurs. Il est impossible de savoir la place dont disposera l’utilisateur chez lui ou dans son entreprise et il faut donc ruser.

Une alternative au déplacement est d’utiliser des systèmes de déplacement comme le 3dRudder qui s’utilise en position assise. Pas de téléportation, une action des pieds, mais qui s’apparente au déplacement d’une voiture en mode multidimensionnel (possibilité de glisser vers la gauche, la droite, etc).

3D-rudder

Une autre solution est de disposer d’une plateforme pour se déplacer de type KatVR (il en existe plein d’autres). L’idée de se type de plateforme est de reposer sur une forme de tapis roulant qui peut s’orienter dans toutes les directions. Ca fonctionne très bien, mais il faut non seulement retenir l’utilisateur par une ceinture, mais il faut également considérer que le système ne se transporte pas aisément partout.

Plateforme de déplacement

Et si la solution reposait sur des chaussures adaptées ? Des chaussures capables de s’adapter à votre mouvement, c’est -à-dire capable de vous laisser marcher tout en faisant en sorte de vous faire rester sur place ? C’est exactement ce qu’Ekto vous propose. Les chaussures semblent impressionnante mais il semblerait qu’elles soient légères et que la technologie s’améliorera.

95% des Fortunes 500 utilisent Azure

© Microsoft

En matière de cloud, plusieurs géants s’affrontent. Parmi ceux-ci deux tirent particulièrement leur épingle du jeu : Amazon et Microsoft.

En effet, le cloud d’IBM ou de Google ne vont pas à la préférence des entreprises. Si AWS, la solution d’Amazon, est en tête, c’est bien Azure, la solution de Microsoft, qui attire les projecteurs par l’engouement de plus en plus fort pour ses services.

Lire la suite

.NET Core 3.1, quoi de neuf ?

.NET Core 3.1 est sorti et il nous apporte quelques modifications substantielle, notamment pour les utilisateurs de Blazor et le Windows Desktop

Pour mémo, Blazor est une façon efficace, et orignale, d’envisager la création de site web. Il permet non seulement au programmeur de ne pas quitter son environnement de programmation préféré mais surtout de ne pas changer de langages.

Lire la suite

Sa fille est morte, mais cette mère la « retrouve » en réalité virtuelle

Pour ou contre ? Moral ou immoral ? Une mère qui a connu la tragédie de perdre sa fille la retrouve en réalité virtuelle. Si l’effet est saisissant, se posent de nombreuses questions. Quel effet sur la mécanique de deuil ? Quel risque de ne jamais apaiser son chagrin ? Quid de ceux qui ont besoin d’un accompagnement et que cette technologie pourrait aidée.

C’est à lire sur le Huffington Post…

Réalité augmentée : sa fille est morte, mais cette mère la « retrouve » à la télé